Le travail spirituel

La spiritualité est une nécessité vitale pour l'être humain - Pensée du 25 février 2004

Il n'est évidemment pas répréhensible de manifester de l'intérêt et de la compréhension pour les diverses formes de la spiritualité. Ce qui est dangereux, c'est de s'éparpiller, de ne jamais choisir une méthode de travail intérieur pour s'y tenir. La question n'est même pas de savoir s'il faut être catholique, protestant, orthodoxe, musulman, bouddhiste, taoïste ou rien de tout cela. La question – et elle se pose à chacun, croyant ou incroyant – est de s'arrêter sur quelques vérités spirituelles essentielles et de s'appliquer à les mettre en pratique. Car la spiritualité n'est pas un domaine facultatif que l'on peut choisir ou ne pas choisir, comme on le fait pour d'autres disciplines: les langues, l'art, le sport, etc. Étant donné la structure de l'être humain, la spiritualité est pour lui une nécessité vitale, et tant qu'il ne prendra pas conscience de cette nécessité, il va se jeter dans des activités absurdes et dangereuses pour lui-même et pour les autres. Tel qu'il est construit, il a un besoin essentiel de trouver une nourriture pour son âme et son esprit.

Prendre goût au travail spirituel - Pensée du 2 octobre 2001

Ne laissez pas passer une seule journée sans vous lier au Ciel, méditer, prier... Car rien n'est plus important, plus salutaire pour vous que de prendre goût aux activités spirituelles. Plusieurs fois par jour, arrêtez-vous pendant quelques minutes, et tâchez de trouver en vous-même votre point d'équilibre, votre centre divin... Vous commencerez alors à sentir que, dans toutes les circonstances de la vie, vous possédez au-dedans de vous un élément éternel, indestructible... Et même si vous n'en retirez aucun bénéfice dans le plan matériel, intérieurement vous devenez plus libre, plus fort, plein d'assurance, vous planez au-dessus des événements. Ce travail spirituel est la seule richesse, le seul bien qui soit vraiment à vous. Tout le reste peut vous être enlevé : seul votre travail est à vous pour toujours.

Travail spirituel et réalisation - Pensée du 12 mars 2004

Celui qui décide d'entreprendre un travail spirituel doit comprendre que ce travail concerne une matière extrêmement subtile qui échappe à tous nos moyens d'investigation habituels. Mais les résultats qu'il est possible d'obtenir dans le plan spirituel sont tout aussi réels que ceux qu'on peut obtenir dans le plan physique. Autant, dans le plan physique, il est réel que vous sciez du bois ou que vous préparez un potage, autant dans le plan spirituel il est réel aussi que vous déclenchez des forces, orientez des courants, éclairez des consciences. Un jour ou l'autre les résultats sont là, mais ils se produisent d'abord dans les plans subtils. Celui qui ne connaît pas ces lois s'attend à voir tout de suite les résultats concrets de son travail intérieur. Comme il ne voit rien venir, il est déçu et cette déception peut l'amener à détruire ce qu'il a déjà construit. Mais vous, maintenant, vous savez, et vous ne vous découragerez pas.

L'essentiel, c'est l'effort personnel - Extrait des Oeuvres Complètes - Volume 28

Oui, mes chers frères et sœurs, si seulement vous connaissiez l’importance, la splendeur du travail spirituel, vous ne laisseriez pas passer une journée sans vous concentrer, et plusieurs fois, avec toute votre pensée, tout votre cœur, toute votre âme …
… Tous les Initiés sont unanimes : l’essentiel c’est l’effort personnel, l’effort sincère, l’effort de la volonté, de la pensée, de l’âme, de l’esprit concentrés sur les meilleurs buts.

Le travail de l'esprit sur la matière - Pensée du 17 novembre 2001

Les deux principes masculin et féminin, qui sont les deux principes de l'esprit et de la matière, ont leur origine en haut, dans les régions célestes. Mais ces deux principes se manifestent et agissent dans tous les plans jusque dans le plan physique, et dans tous les domaines du plan physique, car c'est dans tous les domaines que se manifeste leur polarité. Vous-même, quand vous travaillez, vous êtes l'esprit qui agit sur la matière. Et cela est vrai non seulement quand vous voulez fabriquer un objet ou même simplement préparer un repas, mais l'activité spirituelle aussi est un travail de l'esprit sur la matière. Dès que vous prenez conscience de la nécessité d'améliorer certaines choses en vous-même et que vous décidez de faire ce travail, vous vous polarisez : il y a vous et la matière sur laquelle vous voulez travailler. Le travail spirituel exige d'abord qu'on sache distinguer le moi du non-moi. Nous devons donc nous éloigner de ce qu'ordinairement nous appelons notre moi et qui en réalité n'est pas nous, pour nous approcher de ce qui est véritablement nous : notre Moi divin. Et c'est alors que commence le véritable travail de l'esprit sur la matière, de notre esprit sur notre matière.