Précisions sur le nom Fraternité Blanche Universelle

rose mystiqueCe nom suscite régulièrement des interrogations de la part de personnes qui croient voir, dans le terme "Blanche", une connotation raciste. Les deux termes "Fraternité" et "Universelle" qui l'encadrent devraient lever toute ambiguïté sur ce point.

Fraternité : signifie que cet enseignement s'adresse à la communauté humaine sur toute la terre, dont la prédestination est de vivre ensemble comme les enfants d'un même créateur : Dieu.

Blanche : ce terme doit être compris symboliquement. Il fait référence à la lumière blanche, symbole spirituel par excellence, qui est la synthèse de toutes les couleurs (ainsi que le révèle sa décomposition par le prisme), couleurs que la tradition mystique considère comme les manifestations des vertus de l'âme.

Extraits de l'article 1 des statuts de l'association Fraternité Blanche Universelle :
« dans l'appellation "Fraternité Blanche Universelle" le terme de "blanche" ne fait absolument pas référence à la couleur de la peau... De même que la couleur blanche est la synthèse de toutes les couleurs, l'idée de "Fraternité Blanche Universelle", qui est intemporelle, concerne tous les hommes sans exception... »

Universelle : de par sa structure psychique, l'être humain, créé à l'image de Dieu, est capable d'élever et d'élargir sa conscience jusqu'à une conception universelle de la vie.

Le nom "Fraternité Blanche Universelle" représente donc, par lui-même, un programme. Son enseignement est essentiellement une psychologie et une pédagogie permettant à chacun de faire un travail sur lui-même grâce auquel il se sent véritablement devenir frère de tous les humains, fils de Dieu, et habitant conscient de cette immense demeure qu'est l'univers.

La religion du Christ adaptée à notre époque - Pensée du 1er Novembre 2002

Celui qui travaille avec les principes du Christ, principes qui sont éternels, inchangeables, celui-là appartient à la véritable Fraternité Blanche Universelle. Il ne démolit rien, il n'apporte pas une nouvelle religion, non, mais il abandonne des formes qui, au cours des siècles, ont perdu de leur signification. Celui qui s'accroche à la forme révèle seulement qu'il n'a pas compris les principes. Il s'imagine que la forme le sauvera... Non, car dans la forme, on s'endort. Pour évoluer il ne faut pas tellement compter sur les formes, mais travailler avec les principes. Dans sa deuxième épître aux Corinthiens Saint Paul écrit : " La lettre tue et l'esprit vivifie. " C'est la paresse qui pousse les humains à s'accrocher à la lettre, à la forme. Mais périodiquement l'esprit casse les formes pour les renouveler, car il ne se reconnaît plus en elles. La Fraternité Blanche Universelle n'est donc pas une nouvelle religion, c'est la religion du Christ, mais présentée sous une forme adaptée à notre époque.

Fraternité et collectivité - Pensée du 29 Avril 2001

Collectif ne signifie pas fraternel. Une collectivité n'est pas encore une fraternité. Une collectivité est un rassemblement de gens qui peuvent n'avoir aucun lien entre eux. Prenez un village, prenez une ville, c'est une collectivité, bien sûr, mais les gens qui sont là, est-ce qu'ils se connaissent, est-ce qu'ils s'aiment, est-ce qu'ils travaillent consciemment les uns pour les autres avec amour ? Non, la plupart vivent sans avoir conscience de la réalité des liens qui devraient les unir, ils ne forment donc pas encore une fraternité. Une fraternité est une collectivité qui possède une conscience large, lumineuse, une collectivité dont les membres sont unis entre eux et travaillent non seulement les uns pour les autres mais encore pour le monde entier. Une véritable fraternité est une collectivité qui possède une conscience universelle.