Omraam Mikhaël AïvanhovLes conférences et réunions spirituelles

De nombreuses conférences enregistrées retransmettent l'Enseignement dans son intégralité en nous faisant goûter l'atmosphère exceptionnelle créée par le Maître. Quand il arrivait dans la grande salle, on lui proposait un court passage tiré de l’une ou l’autre de ses conférences sur un thème donné. Il commençait par lire ce texte. Puis il développait le sujet, entièrement sous inspiration (il s'agit alors d'un exposé et non d'un dialogue).

Il semblait s'adresser personnellement aux frères et soeurs présents, apportant des réponses à leurs préoccupations intérieures.

Au cours de ses conférences, le Maître utilisait tous les sujets pour rappeler les principes de la science initiatique, passant de l'analyse à la synthèse avec une aisance, une logique, une subtilité remarquables.

Et que l'on ne s'y trompe pas : même si le pédagogue fait parfois sourire son public avec une bonne histoire... inattendue, même s'il s'attarde sur un détail, sa démarche est méthodique et son message est d'une merveilleuse clarté.

Il répond encore aujourd'hui à toutes les interrogations et ces conférences enregistrées entre 1960 et 1985 restent d'une éternelle actualité.

Ecouter des conférences

Grande salle

Cette activité n’est pas un but à atteindre, mais au contraire un moyen, une base de départ, une rampe de lancement pour effectuer le vrai travail. Il est évident qu’écouter, apprendre, ne sert à rien si les connaissances ne sont pas appliquées, ne sont pas vécues. Venir passivement enregistrer dans sa mémoire des conférences sans les utiliser pratiquement, constitue un gaspillage de temps et d’énergie inutile. “Tout savoir qui n’est pas pouvoir, n’est pas savoir.” Or, le vrai pouvoir réside dans la transformation de soi-même. Si chacun s’améliore, toute l’humanité progresse et se perfectionne.

Les limites de l'instruction actuelle - Pensée du 2 octobre 2002

L'instruction est évidemment très utile parce qu'elle vous donne une situation, du prestige, de l'autorité, de l'argent. Mais vous aurez beau accumuler des connaissances en mathématiques, en histoire, en médecine, etc. elles ne vous transformeront pas : si vous êtes craintif, sensuel, coléreux, égoïste, vous resterez craintif, sensuel, coléreux, égoïste. Aucune université ne vous donnera un enseignement sur les lois qui régissent le monde moral, sur la question de l'au-delà, de la survie, de la réincarnation. Donc, même si vous êtes une encyclopédie vivante, comme vous ignorez tout de ces sujets tellement essentiels, vous ne pouvez avoir ni cette espérance, ni cette conviction, ni cette puissance de la volonté qui vous permettraient de vous transformer. Tandis que si l'on vous enseigne que les lois morales sont, dans le plan psychique, l'équivalent des lois de la nature, que les âmes continuent à vivre dans l'autre monde et comment ensuite elles se réincarnent, devant ces révélations vous ne pouvez plus rester le même, vous êtes obligé de devenir plus attentif à votre comportement extérieur et intérieur.

Pourquoi suivre un enseignement spirituel - Pensée du 9 février 2003

« À quoi sert de faire des efforts pour changer de vie? demandent beaucoup de gens. Pourquoi suivre un enseignement spirituel?... Les conditions de l'existence sont telles qu'on est continuellement obligé de faire des concessions pour pouvoir vivre en société. Dans la famille, avec des amis, au travail, si on commence à se distinguer par une vision du monde, un comportement différents, on est tout de suite isolé... Les problèmes à affronter sont déjà tellement compliqués! Pourquoi les compliquer encore? » Combien de fois j'ai entendu ce genre de réflexions! Mais que répondre à cela? Les personnes qui tiennent de pareils raisonnements révèlent tout simplement qu'elles n'ont pas vraiment compris l'utilité et l'efficacité d'un enseignement spirituel. Un enseignement spirituel nous donne des critères et des méthodes pour affronter toutes les conditions de la vie, celles qui sont faciles comme celles qui sont difficiles, car même la facilité peut être un piège lorsqu'on n'a pas la lumière, lorsqu'on ne connaît pas la direction à suivre. Rien ne peut justifier celui qui refuse de faire des efforts pour avancer toujours plus loin sur le chemin de la lumière.